Rechercher dans ce blog

lundi 20 février 2017

Gazprom n’est plus le bienvenu dans les ports suédois


Le géant russe, qui comptait utiliser deux ports du pays pour la construction du gazoduc Nord Stream 2, se voit opposer une fin de non-recevoir.

vendredi 17 février 2017

La dezinformatsiya, redoutable arme russe

L'Occident est la cible d'une «guerre hybride», où les fausses informations visent à discréditer les institutions.

Quand le mot «désinformation» vient sur la table, le monde du renseignement renvoie immanquablement à un article paru le 26 février 2013 dans la revue de défense russe VPK (Voyenno-Promyshlennyy Kurier, «Le courrier militaro-industriel» ).

mercredi 15 février 2017

De Poutine à LePenskaïa, le club des dégénérés

Encore quelques morts en Poutineland:
En Poutineland, on assassine ceux qui gênent le chef
Il n'y a pas que Litvinenko, Anna Politkovskaïa, ou Nemtsov. Ces derniers, on en a parlé (un peu) dans les journaux. Mais il y a tous les autres.
Ces dernières semaines :
- un ex-général du KGB impliqué dans les révélations sur Trump a été retrouvé mort L'Obs ;
- un opposant proche de Nemtsov assassiné (Le Monde);
-  L’opposant russe Navalny, qui dénonce la corruption du pouvoir, victime probable d'un procès politique (Le Monde)

lundi 13 février 2017

La nouvelle cible des dégénérés poutiniens : Macron !

Sont marrants les dégénérés poutiniens. Ils s'émeuvent - ou feignent de s'émouvoir - de la supposée homosexualité d'Emmanuel  Macron (bon, en fait, il s'agissait de son hologramme , les "médias" russes avaient simplement oublié ce détail... ) , et  ignorent dans le même temps la bande de vrais mignons constituant la garde rapprochée de Marine Lepenskaïa. (1)
Ah, c'est vrai, on comprend qu'ils soient déçus , les poutiniens :
ils pensaient avoir Fillon dans le pire des cas, et Lepenskaïa dans le meilleur , c'est à dire un petit agent du Kremlin ou une agente zélée du Kremlin à la tête de la France -qui serait devenue le maillon faible de l'Europe (et le cheval de Troie poutinien au sein de l'UE). 
Las, avec les mésaventures de Fion, les plans du Kremlin tombent à l'eau : Lepenskaïa serait battue non pas par un poutinien light, mais par le Macron, lequel est très favorable à la construction européenne. (voir son site En Marche ! )

Alors, forcément, Poutine doit froncer le sourcil. Et ses petits soldats au garde à vous, c'est à dire, en France, l'équipe de Mariani et celle de Lepenskaïa, vont devoir en lancer des bobards, pour essayer de faire en sorte que le Macron n'arrive pas au 2d tour... Mon petit doigt me dit que des fausses rumeurs le concernant, il va y en avoir beaucoup à mesure que la présidentielle approche. (2)
Et moi, du coup, je vais finir par le trouver sympathique, le Macron. Bien sûr, c'est dommage qu'il soit faiblard sur l'immigration, qu'il ait travaillé pour Rothschild bank [cela dit, cette banque n'a pas fait faillite... pas comme la banque russe du FN - voir plus loin), et qu'il soit molasson vis à vis de l'islamisation. Mais il est jeune et dynamique (en France, on n'a pas l'habitude d'avoir un président de moins de 40a), il est sur le plan économique plus crédible que les dégénérés frontistes, il fait preuve d'optimisme et de force (pas comme les éternels aigris nous prédisant la fin du monde...)   et surtout il est très européen.
Faudrait quand même qu'il arrête ses conneries sur la colonisation (on pourra lire Bernard Lugan sur la question). La France a besoin de beaucoup de choses mais certainement pas d'autoflagellation.

samedi 11 février 2017

Martin Fourcade, remonté contre les Russes

Du sport, d'abord... Et ensuite quelques faits récents relatifs aux dégénérés kremlinoïdes et à leur nouvel ennemi, Emmanuel Macron.

BIATHLON. Anton Shipulin et Alexander Loginov, deux membres de l'équipe russe arrivée troisième du relais mixte des Mondiaux, ont refusé de saluer Martin Fourcade, qui a quitté la cérémonie avant de revenir.

 Le relais français

vendredi 3 février 2017

La nouvelle équipe Trump défend l’Ukraine et critique Moscou

Contre toute attente, et alors que les combats se sont intensifiés dans l’est de l’Ukraine, Washington a dénoncé les actions « agressives » de la Russie vis-à-vis de son voisin. La Croix
"Donald Trump : même les Russes commencent à douter", titre L'Obs . Tel la créature de Frankenstein, Donald Trump commence à échapper à ceux qui ont contribué à le façonner.


États-Unis : maintien des sanctions contre la Russie tant que la Crimée sera annexée
 La nouvelle ambassadrice de l'administration Trump a demandé à la Russie et aux séparatistes de respecter "la souveraineté et le territoire de l'Ukraine".

Les sanctions contre la Russie resteront en place "jusqu'à ce que la Russie redonne le contrôle de la péninsule (de Crimée) à l'Ukraine", a déclaré jeudi 2 février l'ambassadrice des États-Unis à l'ONU Nikki Haley devant le Conseil de sécurité.

jeudi 19 janvier 2017

Les opinions européenne et française dans la guerre hybride

Par Laurent CHAMONTIN, le 12 janvier 2017
---
Laurent Chamontin né en 1964, est diplômé de l’École Polytechnique. Il a vécu et voyagé dans le monde russe. Il est l’auteur de « L’empire sans limites – pouvoir et société dans le monde russe » (préface d’isabelle Facon – Éditions de l’Aube – 2014)
--- 
L’opinion européenne a été prise à froid par la crise russo-ukrainienne : soumise à un feu roulant de propagande et au travail de sape des groupes de pression du Kremlin, au sujet de pays qu’elle connaît mal, elle peine encore aujourd’hui à admettre la réalité et l’importance du conflit. Dans le cas français, se surimposent à tout ceci une tradition anti-américaine parfois très excessive, et une russophilie qui n’a rien de répréhensible en soi mais qui ne facilite pas la compréhension de la singularité russe, ni d’ailleurs celle des causes de la chute de l’URSS. Il s’agit ici d’un ensemble de facteurs pesants, même si au total l’opinion n’a pas trop mal résisté au choc.

samedi 14 janvier 2017

Floriant Philippot : minable sur Youtube (comme sa cheftaine à la Trump tower)

Minable, certes, mais le Philippot nous offre là une bonne tranche de rigolade !
Les frontistes sont très souvent ridicules, c'est vrai, mais là, avec cet énarque, on atteint le sommet de l'Olympe !

 Florian Philippot se lance sur YouTube et je suis hyper confus

Mardi 10 janvier 2017, Florian Philippot a lancé sa chaîne YouTube avec une vidéo commodément intitulée «JE LANCE MA CHAÎNE YOUTUBE».


jeudi 12 janvier 2017

Marine Lepenskaïa : minable à la Trump power

  Caramba, encore raté !

ça fait longtemps qu'elle rêve de rencontrer Donald Trump !

Le porte-parole de Donald Trump, Sean Spicer, a indiqué à un journaliste de CNN qu'elle ne rencontrerait ni le président élu ni personne de l'équipe Trump ! RTL



 Toujours aussi minable la Marine. On ne compte plus les épisodes où elle a été renvoyé auprès de ses gays... euh pardon... de ses gars...