Rechercher dans ce blog

samedi 21 avril 2018

Soral-le-poutinolâtre au pays des merveilles

par Daniel Conversano (lequel est hélas lepéniste et, hélas nationaliste. Mais évolution possible, sachant que l'appartenance de la Roumanie à l'UE, c'est quand même pas mal pour sa vie de couple...).

Pour rigoler un peu :




Free Königsberg ! La Russie doit rendre (aussi) Königsberg


Ce sont les accords de Yalta et de Potsdam, en 1945, qui attribuèrent aux Soviétiques la ville de Königsberg (rebaptisée Kaliningrad en hommage au chef d’État communiste Kalinine) et le nord de la Prusse-Orientale. Investie le 27 janvier 1945, la ville ne fut prise par les hordes rouges que le 10 avril suivant, après une héroïque résistance. La population allemande installée là depuis l’époque des chevaliers teutoniques, il y a 700 ans, fut expulsée et parfois massacrée. L’histoire retiendra le drame du paquebot DS Steuben, coulé le 10 février 1945 par un sous-marin soviétique alors qu’il transportait des réfugiés civils de la Prusse-Orientale. On estime à 3 500 le nombre de victimes, ce qui en fait le troisième naufrage le plus meurtrier de l’Histoire.

Le niveau de pénétration du poutinisme atteint un seuil très alarmant en France

Les frappes portées sur des sites liés à la production d’armes chimiques du régime de Bachar el-Assad en Syrie le 14 avril dernier par la France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis ont été l’occasion de se rendre compte de manière flagrante du niveau de pénétration du poutinisme en France.

Les réactions les plus manifestes ont été visibles à l’extrême-droite, côté droite dure et à l’extrême-gauche : Marine Le Pen, Nicolas Bay, Thierry Mariani, Laurent Wauquiez, Jean-Luc Mélenchon – ce dernier allant jusqu’à compter « sur le sang-froid des russes », mais aussi Pozzo Di Borgo. Ivan Rioufol, Jack Dion ou encore Claude El Khal se sont aussi exprimés en ce sens. Emannuel Todd s’est illustré sur France Culture, évoquant son « copain » Olivier Berruyer. Sans oublier « Le Média », dont la couverture de la Syrie est pour le moins particulière. A l’international, Jeremy Corbyn s’est joint à leurs voix.

mercredi 18 avril 2018

Un cas clinique intéressant : Nicolas Dhuicq




Frappes en Syrie: pourquoi la "fachosphère" se divise sur l'intervention française

Sur les réseaux sociaux d'extrême droite, deux camps s'affrontent: les partisans de la Russie contre les défenseurs des intérêts de la France.



Se faire traiter d'esclave et d'homme pas libre par un anonyme et alors même qu'une bonne partie des i"nstances" de la "fachosphères" est de tous les cocktails à l'ambassade de Russie pour gratter des euros... Voila quoi...https://twitter.com/FawltyTowers2/status/985225177331093506 



samedi 14 avril 2018

Missiles MdCN envoyés sur les installations d'armes chimiques en Syrie

Mieux vaut tard que jamais.
Quelqu'un fait enfin quelque chose sans se laisser impressionner par les menaces de Poutine et ses sbires ,  ni par ses intox auxquelles on est habitué - hormis bien sûr les ramollis du bulbe -  (je sens qu'on n'a pas fini d'entendre parler de la petite fiole d'anthrax agitée par Powell et de la guerre en Irak , il y a plus de 10 ans . Il est vrai que certains ont le compteur bloqué très loin , parfois...-   . Noter d'ailleurs que la France n'y avait pas participé, et que Villepin avait fait un discours à l'ONU écrit par Bruno Le Maire.  La France est donc particulièrement crédible sur ces questions. Elle a prouvé qu'elle ne s'engageait pas s'il n'y avait pas de raison sérieuse de le faire. Il y a 10 ans en Irak, elle avait ses raisons de ne pas participer , et elle a aujourd'hui de bonnes raisons d'agir.

Bien sûr le bal des pleureuses a commencé en France :  pathétiques -mais pas surprenantes - , les déclarations des Mélenchon, Le Pen, Dupon Gnangnan , et la clique des loosers.






Les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni ont lancé samedi des frappes ciblées en Syrie pour punir le régime de Bachar al-Assad accusé par Donald Trump d'avoir mené des attaques chimiques "monstrueuses". Au moment même où le président américain annonçait ces frappes depuis la Maison Blanche, des détonations ont été entendues à Damas, marquant un nouveau chapitre dans ce pays ravagé par une guerre sanglante et complexe qui dure depuis sept ans.

mercredi 3 janvier 2018

Steve Bannon qualifie de "trahison antipatriotique" la rencontre à la Trump Tower avec les Russes

L'ancien conseiller sulfureux de Donald Trump attaque le président américain dans un livre explosif à paraître la semaine prochaine.

samedi 30 décembre 2017

Sebastian Kurz

Ses "alliés" du FPO sont certes financés par le Kremlin (L'Express), comme tout parti anti-UE . Mais Sebastian Kurz ne l'est pas, anti-UE . Au contraire. Pour son premier voyage à l'extérieur , il se rendra à Bruxelles. Sebastian Kurz a même de bonnes idées. Comme aider les migrants avant qu'ils ne migrent. C'est à dire aider les migrants chez eux, y compris avec un soutien militaire. Il rejoint un peu en cela Macron.


Le nouveau chef du gouvernement autrichien s’est rendu à Bruxelles pour rassurer sur la poursuite de la politique européiste de son pays, un jour après avoir validé une coalition avec l’extrême droite. Un article d’Euroefe.

« Mon premier voyage à l’extérieur sera à Bruxelles. Le gouvernement fédéral est clairement pro-européen. Nous voulons jouer un rôle positif, surtout dans le contexte de la présidence autrichienne de l’UE au second semestre de 2018 », avait déclaré le chrétien-démocrate Sebastian Kurz aux médias.

mardi 31 octobre 2017

30 % des Russes s’identifient comme musulmans

30 % des Russes s’identifient en tant que musulmans, selon un nouveau sondage réalisé par l’agence de marketing russe ZoomMarket. 42 % se disent chrétiens-orthodoxes, environ 18% athées et 10% se réclament d’autres confessions. grandfacho.com

Forcément, parfois, ça coince :

Un affrontement interethnique dans l’armée russe rapporté par des médias locaux.
Soixante soldats professionnels touvains (peuple turcophone à majorité bouddhiste vivant à la frontière mongole) se sont violemment affrontés en début de semaine à quelque 100 soldats russes ethniques dans une école de formation de sergents à Yelan (905 km au sud-est de Moscou), dans la région de Volgograd. Selon les médias locaux, 14 militaires restent hospitalisés après l’incident.

Grandfacho.com

lundi 9 octobre 2017

Une ex-sympathisante FN jugée pour avoir aidé un migrant

Au tribunal correctionnel de Boulogne-sur-Mer , le procès de Béatrice Huret, ex-sympathisante FN qui avait aidé des Iraniens à rejoindre l’Angleterre en bateau
Veuve depuis 2010 d’un mari travaillant à la police aux frontières (PAF), elle décide en 2015 de s’engager bénévolement aux côtés des migrants de la « jungle » de Calais. Elle tombe alors amoureuse de Mokhtar, porte-parole d’un groupe de migrants iraniens qui s’étaient cousu la bouche pour protester contre le démantèlement d’une partie du camp. Après avoir acheté un bateau sur Le Bon Coin, elle organise avec Laurent C., autre prévenu, leur traversée le 11 juin 2016. Elle risque aujourd'hui dix ans de prison

http://www.lemonde.fr/europe/video/2017/06/27/comment-une-ex-sympathisante-fn-se-retrouve-aujourd-hui-jugee-pour-avoir-aide-un-migrant_5151867_3214.html